Rozu Neko

Un monde composé d'humain et de Nekos. Lequel choisirez vous? Serez vous les esclaves ou les maîtres?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mon univers, aussi pourri soit-il, mais...

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Mon univers, aussi pourri soit-il, mais...   Sam 3 Jan - 11:43

~ Présentation d’Elena ~




[+] Mon nom :
Martucci-Zuccarelli.

[+] Mon prénom :
Elena.

[+] Mes surnoms :
El, Élé, Elenou
.

[+] Mon âge :
Dix-sep ans.


[+] Mon sexe :
Féminin.

[+] Mon orientation sexuelle :
Homosexuelle.

[+] Ma Race :
Inu, donc théoriquement esclave chienne.

[+] Rebelle ou docile :
Je dirais docile, ne voulant pas dire sans caractère. Se qui n’est pas faut, mais pas pour autant, vrai.

[+] Je suis :
Docile, soumise et dominé. Bref, presque sans caractère. J’ai bien dit, presque…

[+] Mes talents :
Je croix être une personne assez silencieuse lorsque le besoin est présent. Lorsque je me déplace, je suis capable de ne faire aucun bruit ou presque, même si nous sommes dans l’herbe et qu’il y es des feuilles sèchent sous mes pieds. Je suis aussi capable de faire des acrobaties, je pourrais presque dire que je suis une acrobate et ou une gymnaste. Je peux donc, faire des mouvements avec mon corps que généralement personne n’est en mesure de reproduire. Et ainsi, d’être des fois dans des positions assez étrange. Et pour d’autre personne assez spécial dans tous les sens du terme. Et se qui vient naturellement avec se sport ou cette faculté est la dextérité. Que je possèdent pour manipulé les choses et dans mes mouvements. Se qui bien sur fait que, je ne fait pas souvent d’erreurs de déplacement. Mais, l’erreurs est humaine, étant humaine à moitié, il m’arrive de faire des fautes aussi comme toute personnes.

[+] Mes loisirs et mes passes-temps :
Mes loisirs ? Je n’es pas de loisirs. Je n’y es pas droit et je n’es pas plus le droit, d’avoir des passes-temps. Moi ? Comme dit plus haut, je n’es pas de caractère propre. Je suis se que mon maître ou ma maîtresse décide que je sois. Mes loisirs et mes passes-temps, sont décidé par la personne qui me dirige. Si cette personne décide que mes loisirs sont, de ne rien faire à longueur de journée, de resté sans bougé donc, d’être un bibelot. Je serais se bibelot sans demander pourquoi. Si par contre il, elle veux que mes loisirs sois d’être un objet, qu’importe l’objet, je le serais aussi. Mes loisirs et mes passes-temps sont ceux que mon maître, ou ma maîtresse voudrons qu’ils soient clairement et simplement. Malgré tous, lorsque je peux faire ma passion avec l’accord de la personne qui me gouverne, je le fait. Mais… Plus j’y pense, j’ai trouvé un loisir.. Mon unique et seul loisirs en dehors de ma passion et passe-temps, est de suivre les ordres donnés par la personne de la race supérieur qui me commande, au doigt et à l’œil. Sans protesté, sans commenté. Simplement, faire le jouet. Mais, non je ment… J’ai pleins de loisirs et de passes-temps. Simplement, que je n’y es pas droit.

[+] Mes passions :
Je n'ai que deux seule passion, que je tente de cacher du mieux que je peux en permanence. Malgré que cela, soit presque impossible. Une de mes passion cachée est la musique. Bien évidemment la musique pour moi, étant une esclave est assez rare, voire presque inaccessible. Mais, je n'y peux rien, la guitare sèche et le piano, ont toujours trouvé une place dans mon cœur. Mon ancien maître lorsqu'il était en vie, me laissait deux bonnes heures par jours, pour jouer de ses deux instruments. Étrangement à mes seize ans il m'offrit une guitare que je porte toujours avec moi dans son étui noir. Ce qui peut faire des jaloux et jalouses sûrement. Donc étant ma passion lorsque j'ai du temps de libre et que je peux faire se que je veux, je joue de la musique. Généralement je commence toujours par jouer la chanson Scarborough Fair bien évidemment acoustique. En la jouant, lorsque je ferme les yeux, je me laisse emporter par la douce mélodie et je chante d'une petite voix. Je ne veux pas m’éterniser sur le sujet, je vais donc faire assez cour pour le deuxième. De toute façon je croix en parler suffisamment dans le reste. Cette passion est… l’amour.

[+] Ce que j’aime :
Dire se que j’aime est disons assez dure. Car étant une esclave et n’ayant pas le droit d’avoir de caractère propre, il m’est difficile d’aimé quelque chose. Mais, dire aussi que je n’aime rien reviendrait à mentir. J’aime jouer de la guitare et du piano bien sur, tous deux se résume à ma passion. Mais pour être plus global, j’aime la musique tout simplement. Faire plaisir à la personne de la race supérieur qui me possède est se que j’aime pardessus tous d’une certaine façon. Je pourrais vous dire que j’aime mes ami(e)s mais, je n’ai pas droit d’avoirs d’ami(e)s, je n’ai pas droit d’être heureuse simplement. La couleur que j’aime le plus personnellement est le vert. Pour se qui est de la cuisine, j’aime beaucoup les petites bouché au bœuf pour chat. Elles possèdent un petit goût sucré et amer en même temps. Très bon au goût, sinon, je ne pense pas pouvoir vous en dire d’avantage car, aussi loin que je me souvienne, je n’ai jamais mangé de pâtisserie, ou de désert divers. Même de nourriture de table bien normal. Je n’ai comme souvenir, que de la bouffe pour chat. Sinon aussi, le vent, lorsqu’il souffle dans mes long cheveux j’adore ça, la neige. Oh oui, la neige est tellement belle à voir et à toucher. Je donnerais beaucoup pour en avoir. Mais, il y a longtemps que j’en es vu. Je dirais aussi, les histoires d’amour. Peux-être pas les histoire d’amour traditionnel qui se termine toujours bien, mais les histoires d’amour tragique. Puis en terminant, j’adore les endroits ou il n’y a pas beaucoup de bruit. Les endroits assez calme, ceux qui me montre une autre facette du monde humain, la facette calme d’un monde surexcité.

[+] Ce que je déteste :
Dire se que je n’aime pas est déjà moins compliquer que se que j’aime. Malgré que je n’ai pas le droit de détesté grand chose avant d’être acheter et même une fois acheté. Car j’aime se que mon maître ou ma maîtresse veux que j’aime et l’inverse est vrai aussi. Donc, je n’aime pas les garçon premièrement, étant une jeune femme homosexuelle, j’aime seulement les femmes. Plusieurs raisons me pousse à détester les hommes mais, vous n’avez pas à les connaître ici. Je déteste d’une certaine façon aussi ma vie ayant eu une vie loin de celle de Cendrillon. La douleur, je la fuit comme la peste. Tous se qui se rapporte à la mort, les choses sombres me font toujours peurs. Et dieu sait que je déteste avoir peur. Les endroits ou il y a trop de bruit je les détestes aussi. Quand le bruit deviens trop fort, je commence à avoir peur de tous. Je tente de me caché du mieux que je peux avec mes bras et aussi de me coupé du monde extérieur tous ça car je souffre de hyperacousie. L’injustice, es peux-être une des choses que je déteste le plus en se monde. Pour cause ? Mon histoire, ma vie simplement. Vous comprendrez un peux plus loin. La méchanceté, les gens qui se prennent pour d’autre, les personnes qui maltraite une autre personne. Qu’importe la raison, que se soit une personne de mon espèce ou même un humain. Je déteste aussi les petites bestioles à poil avec plusieurs pattes qui vont super vite… Les araignées, je pourrais peux-être dire que j’ai une Arachnophobie. Non pas peux-être, je souffre d’Arachnophobie tous comme je souffre de Xénophobie, d’Érythrophobie, de Nyctophobie et de Kénonauphobie.

[+] Caractéristiques physiques :
Comme tous le monde, j’ai des yeux. Mais mes yeux sont quelque peux étranges. Nous savons tous que les yeux des félins sont spécial, comportant des caractéristiques qui leur sont unique. Ayant des gênes félins du à des expériences, je possèdes ses caractéristiques moi aussi. Donc mes pupille contrairement aux humain sont assez petite, mais elles sont faite sur le long. Se qui les rendent si spécial est le fait qu’elles sont toutes deux très mince à la clarté du jour et même à la noirceur. Elles sont de couleur noir foncé s’agencent parfaitement à ma couleur de yeux qui es rouge sang. Puis parlant toujours de mes yeux, je possèdent des yeux étonnement expressif. Laissant passer le moindre de mes sentiments sans pouvoir les contrôler. Se qui peux être bon et mauvais parfois. Encadrant mon jolie visage bien évidemment des longs cheveux de couleur bleu qui m’arrive environ à la moitié du dos. Qui sont rarement attacher d’une quel conque façon. Préférant les laisser libre, voulant sentir le vent dans mes cheveux lorsque je le peux. Quelque fois même, lorsque cela me traverse l’esprit. Je laisse passer devant mon visage quelques mèches de cheveux. Cachant lorsqu’il sont devant, mes yeux. Mes petites oreilles de féline sont caché presque aux complet mais, malgré mon effort pour les dissimulés, elles paraissent tous de même. L’extérieur de mes oreilles, malgré la couleur de mes cheveux ne sont pas de la même couleur. Les poils qui recouvre mes oreilles son d’une couleur peux habituelle. Une sorte de roux blond. Mais malgré leur couleur personnellement, je trouve que la couleur me vais bien. Ma peau maintenant, ma peau est bien évidement d’une couleur beige comme beaucoup de monde. Mais grâce aux fait que mon père avait la peaux bronzer naturellement, je n’attrape que très rarement des coups de soleil et de se fait, je possèdent une peau bronzer en permanence. Puis l’été mon bronzage augmente grâce aux soleil qui est plus longuement présent. Se qui ne fait que rajouter une touche plus mignonne à ma peaux. Ma peau qui déjà était très belle à voir et aux toucher. Je dit aux toucher car même moi, encore aujourd’hui lorsque je passe mes doigts sur ma peaux je reste surprise de sa douceur. Et heureusement, je n’es aucune blessure ni cicatrice sur mon corps. Sinon juste une et cette cicatrice est situer à un drôle d’emplacement sur mon corps. Cette cicatrice est aux niveaux de mon cœur. Mais par chance elle ne parait pas trop. Mon sein gauche cache la blessure qui es juste en dessous. Cette ancienne blessure qui me suivra toute ma vie et qui m’évoque des moments douloureux, es assez longue, mesurent environ sept centimètres de long. Mais malgré cela, mon corps selon moi, est parfait. Dans ses moindres détails. Bien évidemment pour moi. Pour les autres, il peux en être autrement mais, l’importent es qu’il me convienne à moi en premier. Mes seins, sont petit, rond et ferme. Voilà quelque mots qui les définisse bien je croix, puis pour terminer cette section de mon corps. Toujours sur mon seins gauches juste en haut. J’ai un tatouage. Le tatouage est composé de mes initiales qui sont E/Z… E pour Elena et Z pour Zuccarelli. Se tatouage n’est pas fade par chance. Autour il y a des jolies petits motifs et un cœur encercle mes initiales. Se tatouage est tout petit, juste de bonne grosseur, simplement pour faire jolie. Puis pour terminer les décorations du corps qui m’on été rajouter, sur mon nombril, un petit percing. Un petit papillon en argent polie qui brille lorsque éclairer. D’après moi, le petit papillon me donne un petit côté coquette mais, il es en de mon avis. Et de mon ex-maître qui ma si gentiment proposé d’avoir se petit plus.

Passons donc aux vêtement, arrêtant de s’attarder sur mon corps. Je porte bien évidemment des sous-vêtements comme toute personne. Et du fait que je suis une jeune femme, je porte tous se qui peux-être des plus féminin. Une petite culotte blanche avec des bort broder en dentelle noir. Ma culotte est orné de motif divers. Mais, je ne m’attarderais pas sur ça, préférant vous dire les grandes lignes. De chaque côté, des nœuds papillons en guise de décoration et aussi retenant ma culotte en plus. Car le devant et le derrière de celle-ci ne sont relier que par les deux côté qui eux, n’ont que des fils qui s’attache. Ce sou vêtement pourrais vous faire pensé à un bas de maillot de bain mais, détromper vous car il s’agis bien d’une culotte. Ma brassière, élément donc je ne pourrais me séparer tien mes seins en place bien évidement. De couleur blanche elle aussi, elle s’agence très bien avec le reste de mon corps et de mon autre sous-vêtement. Elle aussi, possède des contour en dentelle noir. Si l’on ne dit pas qu’elle es fait de se tissus aux complet. Des petits motif incorporé son aussi présent sur mon soutien-gorge. Mais je ne vous en dirais pas plus. Laissant la chanceuse qui serais capable de se rendre là, découvrir. Puis pour finir, je possède des gants en dentelle noir qui me vont en haut des coude mais, en bas des épaules. Se sont des gants qui ne fond que rajouté une touche coquette don seul la personne que je vais aimer aurais droit. Je les portes seulement lors de grande occasion. Préférant ne pas les montré aux gens divers. Même pour mon maître ou ma maîtresse, je ne les porterais pas. Juste pour vous dire à quel point, ses gants son spécial pour moi. Assez parler de mes sous-vêtements, passons donc, à mon linge. Bien évidemment, j’ai été créer dans le but de satisfaire la race supérieur. De part mon âge et mon statu, je suis habiller en écolière. J’espère donc, ne pas avoir à vous dire le pourquoi que je suis habiller de cette façon? Mais, je vais vous le dire tous de même, je suis habiller de cette façon car généralement beaucoup d’homme de la race supérieur on comme phantasme des jeunes écolières. Je suis jeune, belle. Pourquoi pas? Je ne suis qu’un jouet non? Voilà l’explication la plus logique selon moi. Mes jambes, pas trop longue, ni trop petite, portent des bas collants rosés, qui m'arrivent plus haut que les genoux. Pour être plus précises, ils se terminent à la moitié de mes cuisses. J'ai durant longtemps porté des bas normaux, explication bien simple. Je ne méritais pas d'avoir des vêtements qui coûtaient cher. Mais, allé s'avoir pourquoi aujourd'hui tout à changer. Mes souliers, objets si utiles soit-ils, sont noir et sont juste parfait pour ma pointure. Normal, rien de luxueux, mais peux-être contre certaine croyance, rien de banale non plus. Dernière petite chose… Ma jupe, je dirais qu'elle est assez courte même voire très courte, comparée au jupe que j'ai aperçue quelques fois dans ma vie, celle que je porte doit être la plus courte de tous. Lorsque je suis debout, elle cache ma petite culotte, mais lorsque je m'assois, elle ne cache plus rien. Lorsque je me penche, l'on voit mes fesses,… Ouais, lorsque je marche ou que je suis debout, l'on voit le bout de mes fesses quand même. Vous avez une idée du fait qu'elle soit courte ? J'espère bien, car depuis deux semaines je suis enfermé dans l'animalerie dans cette petite cage à quatre pattes. Se faire regarder juste pour les zones intimes par des pervers n'est pas choses, si faciles…

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mon univers, aussi pourri soit-il, mais...   Sam 3 Jan - 12:43

~ Présentation d’Elena suite ~




[+] Mes caractéristiques psychologiques :
Je dois donc vous parler de mon caractère maintenant. Je vais donc vous parler de ma personnalité. Sans jouer de jeux, sans cacher qui je suis. Cette personnalité est vraiment moi. Aux premiers regards, je pourrais vous semblez un peux éloigner de tous et timide bien évidemment. Mais il n'en est rien une fois que je connais la personne. Car une fois la personne connue, ma gêne disparaît peux à peux. Laissant place à une confiance presque, sans limites. Mais bien sûr je ne leur dirais pas tout, préférant dire tout à la personne que j'aime. Malgré les dures épreuves que j'ai du enduré lorsque j'étais vraiment moi. Je sais faire la différence entre le bien et le mal évidemment. Malgré que dans certaines circonstances, je ne puis vraiment faire la différence, ayant simplement la conscience brouillée. Je serais cependant capable de faire face à ce qui m'arrivera, que ça soit compliquer ou non. La perte de mon amour, de ma famille et de toutes les personnes importantes à mes yeux, me laissa seul bien évidemment dans mon deuil. De ce fait, depuis un certain temps, je suis en manque d'amour d'une certaine façon. Malgré ceci, je n'irais cependant pas vers quelqu'un d'autre pour avoir de l'affection. Sinon peux être mon cœur, mais aujourd'hui elle est morte. Je suis une personne facilement manipulable pour certaines choses et généralement innocente. Je suis aussi une personne que l'on pourrait qualifier de dépendante affective. Recherchant beaucoup d'amour. Tombant rapidement amoureuses des personnes prennent soin de moi. Mon caractère me pousse souvent à être perfectionniste voire quelques fois, à avoir des troubles obsessionnels et dans les quelques domaines ou je ne le suis pas, de le devenir. Ce trait de caractère ressort pour beaucoup de choses, que ce soit pour le ménage ou par exemple le sport ou simplement suivre les ordres donnés. Pour poursuivre donc, mon humeur comme tout le monde, varie selon les journées, mais est généralement bon. De nature toujours souriante, je ne raterais jamais une occasion pour afficher mon doux sourire quelques fois, enfantin. Mais comme toute personne ayant des sentiments, il y a des journées ou tous vas mal. Ces journées-là, malgré mon humeur triste, je tenterai de faire mon possible pour afficher mon sourire et de montrer aux autres que je suis de bonne humeur. N'aimant pas parler de mes problèmes, me disant que ceux-ci ne sont que les miens et seulement les miens. Je suis une personne très sentimentale, qui n'aime pas avoir des opinions négatives. Je suis aussi très gêné, ayant honte de moi, me trouvant laide simplement. J'ai une certaine peur où gêner de parler devant des gens mêmes si ce n'est que devant deux personnes. Ayant toujours l'impression de tous faire de travers. De part ça, je n'aime pas être jugée et donc, je ne jugerai personne. Ma façon de m'adresser aux gens avec lesquels je parle, peut sembler inopportune quelques fois. Mais lorsque cela arrive, j'ai bien évidemment une raison valable pour m'être comporté ainsi. Pour alors conclure ma façon de m'adresser aux gens, lorsque je parle, je parle de moi à la troisième personne. Ne disant cependant pas elle, mais Elena. Comme, << Elena aimerait mangé. >>.

Je peux bien sûr parler à la première personne, mais mon enseignement me le déconseille fortement. Ayant reçu comme enseignement que si je désobéissais, j'allais être punie sévèrement. J'ai été éduqué comme une esclave, ce que je suis d'ailleurs. Ses hommes m'ont très bien éduqué. Mais, certain dise qu'ils mont fais un lavement de cerveaux. Ce que je ne crois pas. Alors je suis qualifié de bonne esclave ou Inu car, je suis capable de suivre les règlements instaurés par mon maître ou ma maîtresse. Ce qui aussi fait mon point fort est que si j'outrepasse un règlement. Je n'hésite pas à demander réparation donc se qui es la punition. Et qu'importe la punition je l'accepterais. Sachant pertinemment que les punitions ne sont là que pour me faire apprendre et évoluer. Les règlements, il en à plein. Il en a environ une cinquantaine. Tous pour des choses différentes. Je ne dois pas exprimer mes sentiments ni mes opinions. Car cela dérange les autres et biens évidemment en tant que bonne esclave, je ne voudrais pas déranger. Je ne dois non plus, jamais reprendre un humain. Toujours avoir la tête incliner, ne jamais aux grands jamais regarder un humain dans les yeux. Mais la règle la plus importante, en fait les deux plus importantes. Ne jamais faire mal à mon maître ou à ma maîtresse. Et ne jamais le ou la trahir. Sinon la punition peut aller jusqu'à la peine capitale. Durent alors ses années ses hommes m'apprirent que pour la race supérieure qui est les humains, je n'étais rien, sinon qu'une esclave parmi temps d'autre, un simple jouet. Que je vive ou pas, cela ne changerait rien aux cours de l'histoire. Puis, je suis qualifié par les personnes m'ayant suivi durant ces années, d'une personne perturbée. Aller s'avoir pourquoi… Je souffre d’Arachnophobie, cette maladie d’avoir peur des araignées est si ridicule. Mais, je ne peux lutté contre elle. Ma réaction face à c’est bestioles, est de les écraser ou de me cacher derrière un gros meuble. Réaction ridicule diriez vous? mais bien réel. Je souffre aussi de Xénophobie, d’Érythrophobie de Nyctophobie et de Kénonauphobie. Vous ne devez pas s’avoir se que c’est… Moi même je ne s’avais pas se que c’étais et quand je l’ai apprit. Je me refusais de l’admettre. Mais pourtant, l’admettre, aurait été bien plus simple. Donc, pour commencer la Xénophobie est la peur des étrangers. Et oui, une peur banale qui, dans mon cas est insupportable. Chaque jours, voir des gens venir et s’éloigner de ma cage, m’adressant quelques fois la parole. Simplement, insupportable. Ah oui, avec tous ça je ne vous es pas dit… Que durant le temps, du à ma Xénophobie assez forte. J’avais commencer à souffrir de paranoïa. Et oui, en plus, comme si ce n’était pas déjà assez, je suis une personne paranoïaque. Que des problèmes, ma vie se résume à des problème. Simplement et clairement, une vie pathétique…

Donc, la paranoïa, je croix que tous le monde c’est se que cette maladie est! Pour faire cour, c’est une psychose presque chronique qui viens en délire généralement bien construit et systématisé. Aussi, elle cause des troubles de jugements et de perception. Mais au contraire de bien des croyance. Elle n’offre aucune détérioration intellectuelle ni atteinte des fonctions motrice. Moi ? J’ai simplement peur des gens, qu’ils me touchent, qu’il se donnent un plan pour me faire du mal. Simplement ça, rien de trop pousser. J’ai simplement peur de me faire toucher. Cela doit être bien clair dans votre esprit. Oui, quelques fois mon jugement peux être altéré, mais je reste tous de même moi. Aussi, je ne parle pas. J’ai toujours la l’usage de la parole, mais je fais comme si je ne pouvais pas parlé. L’Érythrophobie maintenant. Cette maladie que j’ai, dois être la plus drôle pour vous. Car c’est une peur obsessionnel de rougir en public. Et oui, j’ai peur de rougir en publique. Mais, je suis une personne qui, lorsqu’elle rougit et qu’elle le sait, rougit encore plus. Aussi, lorsqu’on me complimente je rougit. Bon, je rougis à rien voilà tous. Ma réaction serais de me cacher, ne pouvant de toute façon rien faire d’autre. Pour par la suite, venir me punir en me mutilant les bras d’avoir rougit. Une si grosse réaction pour une peur si banale diriez-vous… Mais je suis comme ça et je n’y peux rien. La Nyctophobie est la peur de la nuit. La peur du noir et la peur de la nuit sont deux choses bien différente et deux maladies bien distincte. Donc, la Nyctophobie est la peur de la nuit. Une autre peur stupide,… Je connais le refrain, mais je n’y peux rien, cette peur se résume à bien évidemment ne pas vouloir arriver à la nuit, car de pars ma vie, se qui se passait la nuit était horrible. C’étais toujours la nuit, donc avec le temps j’ai commencer à avoir peur de la nuit. Aussi la Kénonauphobie est la peur du noir. En plus d’avoir peur de la nuit j’ai aussi peur du noir. Je… Je vais passé cette étape.

[+] Histoire ( Pas terminé ) :
I Il y a des choses dans la vie, que nous n’aimons pas et que malgré bien des efforts, n’aimerons certainement jamais. Parler de moi, de ma vie, mon caractère, mes phobies, bref, simplement parler de moi, est une de ses choses. Vous s’avez, il y a bien longtemps que je n’ai pas parlé de ma vie, peux être même voir jamais. Pour la raisons plus haut, mais étant donné que je me doit de le faire, je vais mettre à nue ma vie. Pour votre plaisir et mon désespoir grandissant. Sacher bien, que même si je ne veux pas, je ferais de mon mieux pour vous en parler de la meilleur des façons. Mes souvenirs, se que j’ai attendu, se que ma sœur et mes parents m’ont dit. Avec ça, je t’enterais de faire une réplique assez proche de ma vie, donc de la réalité. Vous comprendrez bien sur, le pourquoi j’ai développé des phobies et le pourquoi de bien des choses. Mais, je ne suis pas intéressante, alors pourquoi dès le dépars venir lire mon histoire. De toute façon, les personnes lisant se que je vais écrire ici, doivent lire car ils ou elles n’ont rien à faire de mieux. Ma vie est loin de celle de Cendrillon, une histoire d’amour à l’eau de rose… jamais, pas pour moi. Une vie qui, quelques fois peux montré la cupidité des êtres humains, montré leurs avidités de connaissance. Nous sommes dans une civilisation qui est, je, me, moi… Une civilisation, qui est centrer sur elle même. Nous somme dans une société qui es rendu froide sur tout. Vous avez sûrement remarquer, le prochain,… l’on sans fou, le voisin, rien à foutre. Nous pleurons plus les morts-née que les veilles personnes. Mais dite moi, pourquoi ? Trouver vous une logique dans ceci ? Pourquoi pleuré une personne qui n’a même pas prit conscience qu’il était venu sur terre, pourquoi pleuré une personne qui n’a jamais sourit ni émit le moindre son. Alors que nous laissons les veilles personnes mourir seuls. Pourtant se sont les veilles personne, qui ont fait notre monde. Moi, je suis morte-née, comme je vais mourir seul. Ma vie se résume à une solitude trop grande pour moi. Je ne suis qu’une goûte d’eau dans un immense océan. Mon passage sur l’échelle de la terre, serais en temps, environ la moitié d’un millième de seconde. Je ne suis rien, ne serais jamais rien. Je vais mourir comme je suis née, inconnue, mal traiter, lâche, sans caractère... ... Pour commencer, je crois que je vais devoir vous mettre en contexte. Je suis née dans un pays ou la langue première était l’Italien. D’ailleurs, je crois que c’étais la seuls langue du pays. Le jour de ma naissance comme avant et bien après, une guerre sévissait dans se pays. Une sorte de guerre civile je crois. Assez terrible selon les experts qui ont écris des livres à se sujet. Des séparatistes ou terroristes, appelé les comme bons vous sembles, voulais faire valoir leurs points de vu au conseil législatif du pays. Plusieurs coup d’États plus affreux les un que les autres étaient au programme. Qu’importe les moyens, tous les moyens étaient bon pour faire comprendre leurs avis. Coups d’États la plus part du temps qui échouais, ils se mirent à faire des attentas contres des cibles civiles, visant les hôpitaux, les points stratégique des grandes villes. Les villages éloigner n’étaient pas oublié. Loin de là, c’était eux qui avait le plus de perte. Malgré les divers avertissements et les actes terroristes répéter un nombre incalculable de fois, le gouvernement n’avait rien fait et comme plusieurs fois avant, une fois de plus, des gens innocents avait été les victimes. Des morts pourtant inutile…

[+] Code :
Revenir en haut Aller en bas
Cain
<3 love you all <3
avatar

Nombre de messages : 949
Localisation : sous ton lit ! niark xD
Date d'inscription : 22/08/2008

Feuille de personnage
Amour: toi tout simplement
Neko De: tu fais erreur
Maître De: je peut ? *w*

MessageSujet: Re: Mon univers, aussi pourri soit-il, mais...   Ven 17 Avr - 22:06

Sil te plait mets le code pour qu on te valide O:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon univers, aussi pourri soit-il, mais...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon univers, aussi pourri soit-il, mais...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une rose aussi belle soit-elle peut cacher une guêpe. [Terminé]
» Tristan ~ Les Apaisés aussi ont des amis, mais oui.
» Aussi dure soit la vie, de glace est mon âme.
» Chaque rose a ses épines, aussi belle soit-elle. [Terminé]
» . le business reste le business . aussi agréable soit-il . [Dess']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rozu Neko :: Présentations :: Présentations Des Hybrides-
Sauter vers: